dimanche 2 septembre 2012

Previously in the courant anarcho-droitier

Quelque part au milieu d'une mer agitée vogue un petit navire. En se rapprochant on distingue deux silhouettes familières allongés dans des transats, en chemises à fleurs et enduit de crème solaire, sirotant des cocktails dans des noix de coco. Nous sommes sur le Nouveau Paquebot Anticapitaliste et l'on reconnaît nos deux héros anarcho-droitiers.

Romain : tu penses pas qu'on devrait descendre un peu en salle des machines pour aider les copains à faire avancer ce rafiot ?

Guillaume : ah non ! J'y pense pas du tout ! On est pas bien là ?

Romain : si bien sûr ! Mais je me disais que peut-être à force de rien glander et de se foutre de la gueule des matelots-militants qui passent, un de ses quatre on va nous balancer par dessus bord.

Guillaume : mais non... tu vois le mal partout ! Ils n'oseront jamais, on est déjà en sous-effectif. Repasse-moi des pistaches veux-tu ?

Soudain une puissante secousse retentit projetant au sol nos deux branleurs. Ils se redressent inquiets tandis que l'alarme du bateau se déclenche.

Romain et Guillaume : Mais qu'est ce qu'il passe ? C'est quoi ce bordel ? Qu'est-ce qu'ils ont fait encore ?

Une voix résonne dans les hauts-parleurs :

La voix : Attention ! Attention ! Notre navire vient de s'échouer sur les récifs du Gauchisme. Nous allons tenter une manœuvre pour nous dégager. Que tout le monde regagne son poste dans le calme.

Guillaume s'adressant au haut-parleur : Mais c'est quoi notre poste à nous ? On a jamais eu de poste ! Il commence à pleurnicher.

Romain : les récifs du Gauchisme ! On les voit pourtant de loin mais il y en a toujours qui se font avoir !

Tout autour d'eux, l'équipage s'agite. Si certains tentent de manœuvrer le navire, d'autres sautent déjà par-dessus bord, tandis que quelques petits groupes se sont emparés des chaloupes et s'éloignent discrètement l'air de rien.

Un matelot : le moteur est HS, hissons les voiles c'est notre dernière chance !

Un autre matelot : ah non ! On va pas recommencer avec cette histoire de voile ! Ça nous a déjà causé assez de souci comme ça !

La voix du haut-parleur : chers camarades ! On nous signale une importante voie d'eau dans la salle des machines. Ne paniquez pas, nous vous proposons de constituer une commission de médiation qui rendra ses conclusions à la prochaine conférence nationale.

Romain et Guillaume : on est foutu !

Les deux anarcho-droitiers se précipitent vers le pont inférieur. Un matelot du secteur P4, en marinière et bonnet à pompon rouge comme il se doit, s'interpose devant eux.
Le matelot P4 : halte-là malheureux ! Vous faites erreur ! Si le NPA est en mauvaise posture, c'est parce qu'il ne s'est pas encore enfoncé assez loin dans les récifs. Persistons et ça ira mieux vous verrez. Je vais d'ailleurs de ce pas présenter une motion pas piquée des vers à la cabine de commandement. Je vais vous la lire...

Sans prévenir, Guillaume terrasse le marin P4 d'un high kick en pleine face, sous les yeux médusés de Romain.

Romain : mais...mais... comment tu as fait ça ? Tu n'as jamais fait d'art martiaux de ta vie !

Guillaume : je voulais juste lui arracher sa motion mais j'ai glissé. S'adressant au marin au sol Désolé vieux, c'était pas fait méchamment.

Romain : peu importe, si on veut pas finir engloutis dans cette épave, il faut sauter maintenant tu m'entends !

Tout autour d'eux c'est la confusion. Des gens se jettent à l'eau, d'autres se battent, beaucoup crient. Le NPA s'enfonce de plus en plus.

Guillaume : tu es sûr ? Il paraît que la zone est infestée de requins du sectarisme. Et regarde là-bas il y en a qui se font aspirer par le tourbillon du découragement. Tous les groupes ''révolutionnaires'' restent à bord, on devrait pas attendre encore un peu ?

Romain : les groupes ''révolutionnaires'' ont tous des sous-marins pour s'échapper, c'est connu. SAUTE QUE J'TE DIS ! SI TU VEUX AVOIR UNE VIE SAUTE !

Ils enjambent le parapet et se jettent dans le vide en hurlant de terreur.

[ PLOUF]

Guillaume : au début elle est froide mais après elle est bonne.

Romain : tu as en d'autres des banalités comme ça à raconter ? A quoi pourrions-nous nous raccrocher ?

Guillaume : pas de panique mon roro, j'ai tout prévu. Il sort une bouée en canard noire et bleue. Au début j'envisageai que le courant anarcho-droitier soit un fier voilier...mais j'ai dû revoir mes prétentions à la baisse.

Romain : on va pas aller loin avec cette bouée ridicule!

Néanmoins une dizaine de personnes se jettent sur la bouée qui coule aussitôt.

Guillaume : ben ousqu'il est mon canard?

Romain : oublie le! Il faut qu'on trouve vite de l'aide, seuls on ne s'en sortira pas.

Soudain un bateau apparaît au loin

Romain : regarde Guillaume on est sauvé ! Le bateau du Parti de Gauche repêche des militants. Viens on y va !

Guillaume : tu rigoles ou quoi ? C'est une galère ton truc ! Le capitaine ne partage pas le pouvoir et tu vas te retrouver à ramer au son de La Marseillaise. Regarde plus à gauche il y a le radeau de la Gauche Anticapitaliste, c'est là qu'il faut aller.

Romain : ça tiendra pas six mois ce machin. Il n'y a rien à bouffer et ils ont déjà de l'eau jusqu'aux mollets.

Guillaume : m'en fous, dessus il y a la ravissante Myriam Martin et le quartier-maître Fred Borras, je tente d'y aller.

Romain : alors chacun pour soi, adieu !

Guillaume : mais non ! À bientôt pour de nouvelles aventures !

8 commentaires:

Arafel gom jabbar a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=qzKkg2X-V5w alors que la politique c'est plutot le contraire

Anonyme a dit…

Anarcho-droitier ? Pfff ! Trotsko-droitiers ! Ils arrivent à scissionner à deux !

  ★   a dit…

Yeah!

lecridupeuple.com a dit…

Vous êtes trop forts en vrai.

Anonyme a dit…

Ptain les mec ca filtre trop votre antispam.

ET VIREZ MOI CE PUTAIN DE CAPTCHA BORDEL.


Continuons en musique!


https://yuri.wainei.net/index.php/2012/09/01/mudweiser-ou-quand-reuno-et-des-montpellierains-font-du-stoner-rock-ca-depote/

Un partageux a dit…

Proverbe déjà ancien :

Un trotskyste ? Un théoricien.

Deux trotskystes ? Un parti.

Trois trotskystes ? Une scission.

Romain (Courant Anarcho-Droitier) a dit…

...et quatre trotskystes ? Une Internationale.

Oui, nous aussi on connaît.

Bromure a dit…

Vous oubliez les requins clown! Si si, il en reste à l’extrême gauche.